Accueil  >  Actus La Collecte Médicale  >  La gestion des déchets médicaux en laboratoire : protéger la santé et l'environnement

La gestion des déchets médicaux en laboratoire : protéger la santé et l'environnement

Partager cette page

11
juin
Par Blandine de La Théardière

Guide complet sur les DASRI en laboratoire

Les laboratoires médicaux jouent un rôle crucial dans la recherche, le diagnostic et le traitement des maladies. Cependant, saviez-vous qu'ils produisent également une quantité impressionnante de déchets médicaux ? La gestion de ces déchets est essentielle pour protéger notre santé et notre planète. Explorons comment les professionnels gèrent ces déchets tout en respectant les réglementations en vigueur et en intégrant la collecte organisée par les collecteurs dans cette filière.

Les défis internes des laboratoires

Les laboratoires médicaux sont confrontés à plusieurs défis internes pour gérer efficacement leurs déchets médicaux et conforme à la réglementation. Parmi ces problématiques quotidiennes :

  • Former le personnel de santé aux protocoles de tri et de manipulation des déchets.
  • Garantir la conformité avec les réglementations strictes en matière de santé et d'environnement.
  • Coordonner les opérations de collecte et de transport avec les collecteurs agréés. Gérer la variété des types de déchets – infectieux, chimiques, radioactifs, tranchants et généraux – pour assurer une élimination et une collecte sécurisée et durable.

Classification des DASRI en laboratoire

Types de déchets concernés

Les laboratoires produisent différents types de déchets médicaux :

  1. Déchets Infectieux (DASRI et assimilés) :

  • Échantillons Biologiques : Sang, urine, tissus et autres fluides corporels utilisés pour les analyses médicales ; cultures de bactéries, virus et autres agents pathogènes.
  • Matériel Contaminé : Gants, masques, blouses et autres équipements de protection individuelle (EPI) ayant été en contact avec des substances infectieuses ; tubes, pipettes et autres instruments de laboratoire contaminés.
  • Déchets Tranchants (Piquants ou Coupants) : Aiguilles, seringues, lames de scalpel, lames de microtome et autres objets tranchants utilisés en laboratoire ou lors de soins.
  • Milieux de Culture et Boîtes de Pétri : Milieux de culture contenant des agents pathogènes ou ayant servi à la culture de microorganismes ; boîtes de Pétri et autres récipients similaires contaminés.
    1. Déchets Chimiques : Solvants, réactifs et substances chimiques expirées.
    2. Déchets Radioactifs : Certains tests nécessitent des substances radioactives dangereux pour la santé.
    3. Déchets Généraux : Emballages en plastique, papiers et autres matériaux non dangereux produits quotidiennement. (filière DAOM ou DAE)


    Élimination et traitement des DASRI

    La gestion des déchets médicaux à risque infectieux en laboratoire passe par plusieurs étapes cruciales, du tri à l’élimination, en passant par le transport et le conditionnement. Voici comment cela fonctionne :

    Dès la production des déchets, ils sont triés dans des emballages spécifiques :

    • DASRI liquides : Bidon homologué.
    • DASRI mous : Carton rigide avec une sache plastique.
    • Déchets présentant un risque d'écoulement : Fût plastique polypropylène.
    • Objets tranchants : Collecteur à aiguilles ou fût polypropylène.
    • Les établissements doivent s'assurer que ce tri est effectué correctement, car ils sont responsables de leurs déchets jusqu'à l'élimination finale.

      Options d'élimination respectueuses de l'environnement

      Il existe deux modes de traitement pour les DASRI et assimilés pour les établissements : 

      • La banalisation (destinée à l'enfouissement) 
      • L'incinération (valorisation énergétique). 
      Ces méthodes réduisent le volume des déchets et détruisent les agents pathogènes, mais doivent être soigneusement contrôlées pour éviter les émissions polluantes comme la réglementation l'exige.

      Le traitement pour les autres catégories de déchets:

      • Neutralisation des Déchets Chimiques : Les produits chimiques dangereux sont neutralisés ou dégradés par des réactions chimiques spécifiques, réduisant ainsi leur dangerosité et les risques liés.
      • Gestion des Déchets Radioactifs : Ces déchets d'activités sont placés dans des conteneurs plombés et envoyés à des installations spécialisées pour un stockage à long terme en toute sécurité pour préserver la santé de tous.

      Recyclage et réutilisation :

      Les matériaux non dangereux comme certains plastiques (emballages par exemple, flaconnages...) et papiers émanant des laboratoires peuvent être recyclés dans une filière spécifique, diminuant ainsi la quantité de déchets envoyés aux déchetteries DAOM ou DAE. La collecte des déchets médicaux est donc une étape primordiale dans la gestion des déchets des établissements de santé et laboratoires. Les collecteurs jouent un rôle essentiel en s'assurant que les déchets sont transportés de manière sécurisée vers des installations de traitement appropriées. Les établissements de santé doivent collaborer étroitement avec un collecteur DASRI pour garantir une gestion efficace et conforme à la réglementation.

      Responsabilités et formation du personnel

      Responsabilités des professionnels de laboratoire

      Pour une gestion efficace des déchets, il est crucial que les professionnels des laboratoires soient bien formés aux bonnes pratiques de tri, de manipulation et d'élimination des déchets. Une formation régulière et une sensibilisation constante sont indispensables pour réduire les risques de contamination et d'exposition.

      Formation et sensibilisation du personnel

      En formant les professionnels des laboratoires à ces domaines, les établissements peuvent garantir une gestion des déchets médicaux efficace, sécurisée et conforme aux réglementations, réduisant ainsi les risques pour la santé et l'environnement.

      1. Compréhension des Types de Déchets :Identification des déchets infectieux (DASRI), chimiques, radioactifs et généraux via les codes UN et les pictogrammes inscrits sur les contenants des produits. Ils indique le niveau de dangerosité.
      2. Réglementation et Conformité : Explication des réglementations et des responsabilités légales des établissements de santé.

      • Segmentation et Tri des Déchets 
      1. Tri à la Source : Techniques de tri et utilisation des conteneurs appropriés pour chaque type de déchet.
      2. Identification et Étiquetage : Procédures d'étiquetage pour assurer une manipulation et un traitement appropriés.

      • Traitement et Élimination des Déchets et des DASRI: Utilisation de l'autoclave, banalisation et incinération.
      • Neutralisation des Déchets Chimiques : Réactions chimiques spécifiques pour neutraliser les produits dangereux.
      • Gestion des Déchets Radioactifs : Utilisation de conteneurs plombés et transport vers des installations spécialisées.
      • Recyclage et Réutilisation : Identification et préparation des matériaux recyclables.
      • Sécurité et Prévention des Risques: Équipements de Protection Individuelle (EPI), utilisation et procédures
      • Gestion des Incidents et Déversements : Protocoles de gestion des déversements et utilisation de kits de décontamination.
      • Coordination avec les Collecteurs Agréés : Planification de la collecte et transport sécurisé des déchets.
      • Documentation et Traçabilité : Maintien de registres précis et rapports de conformité.
      • Sensibilisation et Formation Continue: Ateliers et séminaires pour mettre à jour les connaissances.
      • Évaluation et Amélioration Continue : Évaluation régulière et intégration des retours d'expérience.

      En formant les professionnels des laboratoires à ces domaines, les établissements peuvent garantir une gestion des déchets médicaux efficace, sécurisée et conforme aux réglementations, réduisant ainsi les risques pour la santé et l'environnement.

      Que faire des ordures non infectieuses ?

      Même si la gestion des déchets infectieux et chimiques est bien encadrée, une question persiste : que faire des ordures non infectieuses mais potentiellement dangereuses pour l’environnement ? Par exemple, les emballages et les déchets non dangereux peuvent encore contenir des résidus contaminants. Les technologies avancées de traitement et de recyclage, ainsi qu'une réglementation plus stricte sur le conditionnement et le transport, sont des pistes à explorer pour améliorer encore la gestion des déchets médicaux.


      Réinventons la gestion des déchets médicaux

      Il est temps de réinventer la gestion des déchets médicaux en laboratoires. Envisager des systèmes où l'intelligence artificielle optimise le tri des déchets en temps réel, où des matériaux innovants réduisent la production de déchets à la source, et où la transparence totale dans la chaîne de gestion assure une conformité sans faille. En partenariat avec des collecteurs certifiés, explorez des solutions de valorisation énergétique et de recyclage avancé qui dépassent les normes actuelles. En repoussant les limites de la réglementation, vous pouvez non seulement améliorer vos activités de soins mais aussi devenir des pionniers de la durabilité environnementale. Ensemble, façonnons un avenir où chaque décision contribue à un monde plus sain et plus sécurisé.

      En savoir +

    1. Infirmières / Infirmiers, que faire de vos déchets médicaux
    2. Ou jeter mes aiguilles usagées
    3. Je m'installe, je veux souscrire un contrat DASRI